La construction de la personnalité



« On se construit à toute vitesse. La très petite enfance construit déjà pratiquement tout, le fond va être construit entre 0 et 3 ans, et après, la personnalité, qui est une surcouche, va se créer de 3 à 7 ans, et puis on va encore créer une couche de 7 à 12. Tout le reste n’est que de la répétition. On ne crée plus rien ensuite. On ne fait que vivre dans les clous de ce qu’on nous a dit qu’on était, on n’invente plus rien. On est vivant et on est humain de 0 à 7 ans. Après, on commence à vivre en boucle ce qu’on a compris de nous, et on ne fait que prouver et vouloir prouver qu’on est bien ce qu’on a compris que nous étions. Mais il n’y a rien, c’est une coquille creuse, quelques événements, mais formateurs, puissants.


Mais ces petites phrases et situations qui nous ont construits ne sont pas arrivées par hasard ?


Absolument, c’est ce qu’on voulait avoir comme paramètres pour « jouer » ce qu’on est venu « jouer ». Mais comme au départ il n’y a rien, il faut bien que ça existe, on crée tout ça sur « rien »…


C’est bien l’égo qui crée la personnalité ?


Bien sûr, c’est ce que nous sommes en tant qu’humains : pas d’égo, pas d’humain, pas de mental, pas d’expérience humaine. Ce que tu crois être est né de ton égo. Et c’est l’égo qui nous permet d’avoir des limites et nous permet de dire : « moi je suis moi, et toi tu es toi ». Cela permet l’incarnation, la survie et l’expérience. Ta coquille est remplie d’une seule dizaine de points qu’on pourrait identifier. Lorsque Carlos Castaneda nous parle de récapitulation chamanique, il nous parle de ça. Quand tu auras revisité les 10 points dans ta vie qui ont fait de toi le « faux personnage » que tu crois être, et que tu auras vu que ce personnage tient sur une phrase de ton grand père en qui tu mettais une foi importante, d’un coup de pied au cul de ton père, d’une caresse dans le dos de ton professeur de sport, d’une oreille tordue par ta professeur de français, et quand tu auras compris que tout le personnage que « tu es » vient de ça et d’une petite déception amoureuse à 10 ans et demi, c’est là que tu comprends à quel point tu es malléable et que tu peux devenir et être « tout » ce que tu as envie d’être. »


Extrait du livre « Un Homme Debout » de Franck Lopvet


Se servir de ce que l’on a entendu durant l’enfance pour être l’adulte que l’on choisit d’être. Aller au-delà du personnage et se permettre d’incarner ce qui vibre au plus profond de nous-mêmes.


Durant le programme en ligne de Guérison de l’Enfant Intérieur qui démarre le 5 novembre, nous allons mettre de la conscience sur ces fondations (notre enfance) qui font l’adulte que l’on est aujourd’hui. Pour pouvoir faire péter les blocages, déjà faut-il les connaître et les conscientiser.


Je me réjouis d’embrasser ce chemin avec vous à travers la force d’un groupe et d’activer ainsi en nous les processus de guérison individuels et collectifs.


Une douce soirée les étoiles,


Aude



Infos et inscriptions : https://www.lavoiedesanges.ch/.../programme-en-ligne...


Photo: @ebenism (Instagram)

© 2018 par Aude Bongi

Laissez entrer la Lumière

Magnétisme, Énergéticienne, Guérisseuse, Soins énergétiques, Magnétiseuse, Thérapie de l'âme, thérapie angélique, Nettoyage énergétique, Libération des Chakras, Magazine Développement personnel, Spiritualité, Coaching spirituel, Énergétique
  • Facebook La Voie des Anges
  • YouTube La Voie des Anges
  • Instagram La Voie des Anges
  • Twitter La Voie des Anges